Veil critiqueUne jeune fille se réveille nue dans un métro, entourée de rats. Totalement perdue, elle sort dans la rue attirant tous les regards des hommes. L’un ’entre eux voyant qu’elle n’a pas un comportement normal décide de lui venir en aide…

Quand Dante et Vincent aperçoivent une jeune fille nue de toute beauté, ils l’entraînent dans un coin en ayant de mauvaises intentions. Mais Dante voyant que la jeune fille ne s’exprime pas très bien et semble perturbée, pense qu’il lui est arrivé quelque chose de grave et repousse Vincent pour qu’il ne lui fasse pas de mal. Après lui avoir demandé son prénom qui est , Dante emmène la jeune fille dans son appartement pour lui donner des vêtements. Il tente d’en savoir plus à son sujet. Mais n’a plus aucun souvenir de qui elle est ni d’où elle vient. Dante et sont rapidement interrompus par Vincent et deux autres hommes qui sont venus récupérer . À la grande surprise de Dante, oblige Vincent à tuer les deux hommes qui l’accompagnent et à se suicider après. Un peu plus tard, dans un café où ils se sont réfugiés pour fuir la police, Dante interroge sur sa véritable identité et ses pouvoirs hors du commun. Et surtout il ne comprend pas son geste. dit qu’elle a voulu les protéger, car elle pensait qu’il était son ami. Mais au vu de la réaction de Dante, maintenant elle se méfie. Et quand elle aperçoit la police entrer dans le café, elle attire l’intention sur eux. Ils se font arrêter. Agressé par l’un des policiers, l’élimine et s’enfuit. Elle retrouve celui qui est responsable de sa venue sur Terre et de là commence un véritable carnage…

BEAUTÉ MALÉFIQUE !
«Veil» est une écrite par (série «Stumptown» chez ), illustrée par et mise en couleur par . «Veil» est un américain qui a été édité par Dark Horse. L’histoire est basée sur une mystérieuse jeune fille nommée Veil qui ensorcelle les hommes. Cependant, il ne semble pas qu’elle vienne vraiment pour les divertir ! En effet, elle est très convoitée pour une autre raison. Et vu ses pouvoirs, on comprend rapidement pourquoi. Mais elle n’est pas si facilement maîtrisable contrairement à ce que pensent ceux qui la convoitent. Elle est en fait capable du pire comme du meilleur ! Le début commence sur les chapeaux de roues puis l’ continue tout au long du récit. Certaines scènes sont d’ailleurs très sanglantes donc pour les âmes sensibles, mieux vaut s’abstenir ! Au niveau du dessin, la mise en page est dynamique et la colorisation s’adapte parfaitement à l’atmosphère macabre qui règne dans la ville. Un album qui est très beau graphiquement et où l’on peut apprécier à la fin une galerie d’illustrations. Nul doute que Toni Fejzula a un très bon coup de crayon ! Le scénario allie et intrigue tenant en haleine le lecteur jusqu’à la fin. Pour les fans de et d’, cet album est un petit bijou à découvrir !
Couverture : © Editions Delcourt 2016

Veil : critique comics
Genre : Fantastique, horreur Nombre de pages : 144 Editeur : Delcourt (Collection : ) Scénariste(s) : Greg Rucka Dessinateur(s) : Toni Fejzula Coloriste(s) : Toni Fejzula, Aljosa Tomic Public concerné : +16 Prix : 15,95 euros Date de sortie : 1er juin 2016 Site officiel : editions-delcourt.fr
SCENARIO
DESSIN
4.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.