Relation Cheap critiqueDavy et Elosterv entretiennent une relation virtuelle à travers des écrans plats. Ayant la même passion de la , une connexion se crée rapidement entre eux. Mais qu’en sera-t-il quand ils se découvriront mutuellement ?

Internet permet de faire connaissance avec des personnes qui ont les mêmes intérêts, ce qui favorise le dialogue, Au fur et à mesure, une relation virtuelle s’installe. C’est le cas de Davy et Elosterv. Au cours de leur discussion qui tourne souvent autour du même sujet, ils s’envoient des extraits de leurs bandes dessinées. Chacun apprécie le travail de l’autre, et pour cause, ils ont tous les deux un très spécial, voire un peu trash. Ils aiment les histoires ’amour qui finissent mal. Forcément, cela ne plaît pas à tout le monde. Mais il en faut pour tous les goûts ! Au cours de leur conversation, ils dévoilent aussi leur vision du couple qui est ’avoir les avantages sans les inconvénients. Bref, ils semblent toujours avoir les mêmes points de vue et s’entendre à merveille. Quand ils apprennent qu’ils sont invités pour des dédicaces au même festival, ils sont donc ravis, car ils vont bientôt se voir en chair et en os. Quelle va être leur réaction ? Leurs photos réciproques reflètent-elles la réalité ? Le fait de se découvrir changera-t-il leur relation ?

L’AMOUR ET INTERNET
«» est un one shot signé (animateur pour la chaîne Nolife – auteur entre autres de la série «Petite Mort» aux éditions ), et Elosterv (« Papier », revue de BD, composée de récits courts, éditée chez ). Avec cette , en se mettant en scène, et Elosterv montrent comment aboutit une relation virtuelle dans le réel. Il est en fait facile de discuter par le biais de son ordinateur et de s’exprimer sur tous les sujets sans exception. Cela simplifie-t-il alors les rapports amoureux ? C’est ce que l’on peut penser. Mais communiquer dans la vie réelle reste toujours aussi compliqué. L’histoire est composée de planches où le lecteur peut voir converser les deux protagonistes devant leurs ordinateurs, entrecoupées par de courtes histoires de bandes dessinées réalisées par chacun d’eux. Tous sont sur le même thème : les inévitables déceptions en amour traitées avec humour. «Relation Cheap» est donc une bande dessinée amusante et qui, sans détour, montre qu’Internet, n’a pas amélioré les relations amoureuses, mais pire, les a compliquées. Pour conclure un bon moment de détente en perspective ! À lire !
Couverture : © Editions Delcourt 2015

Relation Cheap : critique BD
Genre : Humour Nombre de pages : 96 Editeur : Delcourt (Collection : Humour de rire) Scénariste(s) : Dessinateur(s) : Davy Mourier et Elosterv Coloriste(s) : Davy Mourier et Elosterv Public concerné : +16 Prix : 15,50 euros Date de sortie : 13 janvier 2016 Site officiel : editions-delcourt.fr
SCENARIO
DESSIN
2.9Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.