Pandemonium tome 1 critique Zipher, persuadé que de mystérieux magiciens ont élu domicile dans une contrée difficile ’accès, décide ’y emmener le corps de sa bien aimée défunte afin qu’ils la ressuscitent. Mais en arrivant, il ne s’attend pas du tout à ce qu’il va découvrir…

Dans le village de Zipher, au fil du temps, les habitants se sont mis à croire à une légende. Une «foudre rectiligne» tombe régulièrement du ciel, faisant des victimes. Les habitants ont alors pensé que les responsables sont des êtres vivant à quelques dizaines de kilomètres au nord d’une ville côtière, sur des terres inexplorées et entourées de falaises vertigineuses. Un endroit qu’ils ont nommé la «Terre des difformes» et où personne n’a encore osé s’aventurer. Mais on dit aussi que ces êtres sont capables de faire des miracles et même de rendre la vie aux morts. Après le décès de sa compagne, Zipher décide d’aller à la rencontre des êtres difformes pour qu’ils ramènent à la vie sa fiancée. Après un long périple, il finit pas arriver à leur village. Totalement épuisé et affamé, il perd connaissance et est recueilli par l’une des habitantes du nom de Domika. Hormis elle, sa présence dérange. Elle promet donc de le faire repartir dès qu’il sera rétabli. Mais à son réveil, Zipher insiste pour s’entretenir avec le chef du village. Sa requête est acceptée. Zipher fait alors sa demande au chef de ressusciter sa bien aimée. Mais à sa grande déception, le chef lui révèle en être incapable et lui ordonne de quitter le village. Cependant Zipher est têtu et est persuadé que le chef ne veut pas exaucer son vœu car il n’est pas l’un des leurs. Il prend donc la décision de faire en sorte de le devenir en s’intégrant. Mais son comportement commence à en énerver plus d’un…

UNE TRÈS BELLE HISTOIRE !
«» est un en deux volumes, en couleur, et dont le sens de lecture est occidental. Il est illustré et écrit par . À l’origine, il a été pré-publié au Japon dans le magazine en ligne «Web Iki Para Comic» et publié par l’éditeur Shogakukan. Le premier tome est paru en France dans la collection «Latitudes» des éditions Ki-oon le 13 novembre 2014. Ce manga relate une histoire touchante et insolite du fait que Zipher veut absolument tout essayer pour que le chef du village des difformes ressuscite sa bien aimée. Mais il va cependant s’apercevoir de quelque chose. Les habitants ne sont pas aussi heureux qu’il le pensait et semblent même ne pas connaître un certain nombre de choses comme les feux d’artifices par exemple. Toutefois à cause de leurs comportements et leurs allures étranges, il est persuadé qu’ils sont capables de faire des miracles. Pourtant tous lui affirment qu’ils n’ont aucun pouvoir, à commencer par Domika. Est-ce un mensonge ou la réalité ? Ce qui est sûr c’est que Domika a peur d’effrayer les étrangers avec son aspect physique et elle n’est pas habituée aux compliments ! Graphiquement les personnages sont originaux et on s’attache très vite à eux. L’ensemble est dynamique et les illustrations prennent ainsi vie peu à peu sous nos yeux. On peut alors vivre pleinement les aventures de ces êtres hors du commun. Bref une très belle histoire surprenante à découvrir et où l’on fait le plein d’émotions !
Couverture : Pandemonium -Majutsushi No Mura- © 2014 Sho Shibamoto / Shogakukan

Pandemonium tome 1 : critique manga
Sens de lecture : Français Genre : Nombre de pages : 208 Editeur : Ki-oon Scénariste(s) : Sho Shibamoto Dessinateur(s) : Sho Shibamoto Coloriste(s) : Sho Shibamoto Public concerné : +14 Prix : 15 euros Date de sortie : 13 novembre 2014 Site officiel : ki-oon.com
SCENARIO
DESSIN
4.8Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.