Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/actusbd.com/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1610

Manifest destiny tome 1 critiqueEn 1804, Merriwether Lewis et son Lieutenant en second, William Clark, décident ’explorer les territoires inconnus des États-Unis. Pour ce faire ils montent une expédition avec l’aide du Président Jefferson. Même s’ils se sont préparés à rencontrer des obstacles, ils ne s’attendent vraiment pas à ce qu’ils vont découvrir…

Au cours de leur périple en bateau, une étrange structure géante attire le regard de Lewis et Clark. Ils accostent alors non loin pour aller l’examiner. L’endroit verdoyant semble paisible. Mais ce n’est que de courte durée ! Soudain, une créature entre le centaure et le Minotaure avec une tête de bison se jette sur les hommes de Lewis. Clark réussit à l’abattre. Toute l’équipe remonte à bord et Lewis dissèque la créature pour en savoir plus à son sujet. Ayant trouvé une dent de lait, il s’agirait d’un enfant. Faisant déjà une taille de deux mètres 30, Lewis n’ose même pas penser à la taille que peut faire un adulte. La tension commence à monter parmi l’équipage et ils sont loin d’avoir tout vu. Ils font escale dans un autre endroit où ils aperçoivent une superbe femme se jeter d’une falaise. À terre, ils ne retrouvent pas le corps. Ils retombent de nouveau sur les mystérieuses créatures et pour leur échapper ils se mettent à l’abri dans un village fortifié. Du moins, ils pensent être en sécurité ! Car les habitants ne sont plus vraiment humains, ils ont été infectés par une étrange épidémie. Et ils sont contagieux. Ne pouvant ressortir, Lewis et ses hommes doivent absolument trouver une solution pour sauver leur peau…

UNE EXPÉDITION CAUCHEMARDESQUE !
«» est un écrit par , illustré par et mis en couleur par . Aux États-Unis, il est édité par Image Comics et la publication est en cours. L’histoire fait référence à un événement du XIXème siècle à savoir celui de l’expédition Meriwether Lewis (1774-1809) et William Clark (1770-1838) à la conquête de l’ouest des États-Unis de 1804 à 1806. Chris Dingess nous sert une nouvelle version de cette expédition alliant et horreur. Pensant rencontrer des peuples amérindiens, Lewis et Clark vont découvrir des créatures de plus en plus étranges et monstrueuses au cours de leur exploration et sont confrontés à une mystérieuse épidémie qui tue leurs hommes les uns après les autres. Le récit devient très rapidement captivant entraînant le lecteur dans une hors du commun. L’effet de surprise est toujours au rendez-vous ! Le récit est donc prenant. Au niveau du dessin, minutieusement travaillé, les monstres sont impressionnants. La composition des planches est dynamique avec des cases de différentes tailles, des superpositions de cases et des personnages sortant des cases. On peut aussi apprécier de superbes illustrations pleines pages. Le dessin et la colorisation mettent en valeur l’atmosphère angoissante qui fait vivre pleinement les péripéties des deux explorateurs. Pour finir : un premier tome palpitant qui donne des sueurs froides et qui sera apprécié par les fans du genre !
Couverture : © Editions 2016

Manifest destiny tome 1 : critique
Genre : Fantastique, horreur Nombre de pages : 160 Editeur : Delcourt (Collection : ) Scénariste(s) : Chris Dingess Dessinateur(s) : Owen Gieni et Matthew Roberts Coloriste(s) : Matthew Roberts Public concerné : +16 Prix : 15,95 euros Date de sortie : 15 juin 2016 Site officiel : editions-delcourt.fr
SCENARIO
DESSIN
4.5A DECOUVRIR
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.