Warning: A non-numeric value encountered in /htdocs/actusbd.com/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1610

James Bond tome 1 critiqueAprès avoir éliminé le responsable de la mort de 008 à Helsinki, , se voit confier une autre mission qui concerne l’assassinat ’un agent de la section 00. Pour cette mission, il doit partir à Berlin pour démanteler un trafic de drogue…

L es frasques de James sont remontées aux oreilles de personnes hautes placées qui ont l’intention de supprimer la section 00. De ce fait, les agents n’ont plus le droit d’être armés au Royaume-Uni. Pour sa nouvelle mission, James Bond ne pourra donc récupérer ses armes qu’une fois à Berlin. Le patron de 007 lui a confié une affaire importante. James Bond doit empêcher un petit importateur de drogue de s’introduire au Royaume-Uni. La composition de ses produits illicites est dangereuse. Pour savoir où est caché le laboratoire, James Bond doit rejoindre un indicateur à Berlin. Dès son arrivée, les hostilités commencent avec une jeune femme nommée Dharma Reach qui dit être une espionne tentant de le tuer. Il rejoint par la suite des officiers de l’équipe berlinoise afin de récupérer ses armes. James Bond explique sa mésaventure au chef de l’équipe Carney. Ce qui l’intrigue ce sont les gants blindés que portait Dharma. Mais pour le moment, James bond n’a pas le temps d’en savoir plus à ce sujet, il doit rejoindre son informateur Slaven Kurjak, l’inventeur entre autres des prothèses de mains et jambes. Celui-ci lui remet l’adresse du laboratoire du trafiquant de drogue. Mais la mission de James Bond est bien loin d’être terminée et beaucoup plus complexe qu’il ne le pensait…

UNE HISTOIRE INÉDITE !
«James Bond» est à l’origine un publié par Dynamite Entertainment, un éditeur anglo-saxon. Le premier tome est paru en France aux éditions le 19 octobre 2016 dans la collection «». Il est signé au scénario («Transmetropolitan», «The Authority» et «Fell») et au dessin («Batman» et «Guardians of the Galaxy»). Il est mis en couleur par . Cette nouvelle comporte beaucoup d’, fidèle à un bon James Bond. Les ennemis sont coriaces avec des capacités hors normes. D’ailleurs l’agent 007, parti pour appréhender un trafiquant, démasque un complot bien plus effroyable mettant en danger Berlin. Miss Moneypenny est présente et James Bond comme à son habitude la taquine. Le dessin est réaliste et dynamique. Les scènes d’ sont vivantes et détaillées sur plusieurs planches permettant aux lecteurs de devenir spectateurs. Nul doute que Jason Masters a un très bon coup de crayon. À la fin du tome, vous pourrez trouver un cahier de recherche graphique de Jason Masters ainsi que des illustrations de plusieurs dessinateurs comme Glenn Fabry, Dennis Calero ou bien Gabriel Hardman. Pour conclure ce récit inédit devrait séduire les fans de James Bond !
Couverture : © Editions Delcourt 2016

James Bond tome 1 : critique comics
Genre : Nombre de pages : 160 Editeur : Delcourt (Collection : Contrebande) Scénariste(s) : Warren Ellis Dessinateur(s) : Jason Masters Coloriste(s) : Guy Major Public concerné : +14 Prix : 16,95 euros Date de sortie : 19 octobre 2016 Site officiel : editions-delcourt.fr
SCENARIO
DESSIN
4.4Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.