Sangre tome 1 critiqueDes pirates surnommés les Sombres Écumeurs ont anéanti la famille de , une petite fille. Seule survivante de son village, elle a été prise sous la protection ’une dame immaculée, Yorelène. Cette dernière a de grands espoirs que devienne comme elle plus tard. Mais ne rêve que de vengeance…

A près que sa famille se soit faite décimer, Sangre a intégré un institut où se trouve l’ordre des dames Immaculées qui ont le pouvoir de figer le temps quelques secondes. L’arrivée de Sangre est très mal perçue par les élèves qui sont toutes issue de la haute société, les Licat. La supérieur Voledrime pense aussi que cela pourrait poser problème. Mais Yorelène pense que Sangre détient dans ses souvenirs des informations importantes au sujet de la compagnie des Sombres Écumeurs et notamment qu’elle pourrait se rappeler leurs visages. Elle aurait reconnu notamment la cape pourpre d’un Licat. La supérieur Voledrime accepte de garder Sangre à condition que cette dernière information ne soit par révélée et que la jeune fille se tienne à carreau. Un peu plus tard, Yorelène découvre que Sangre a dans le dos une empreinte qui est celle des ténèbres. Elle la met en garde : elle doit garder le contrôle et ne pas céder à la colère sinon elle perdra la raison. Après quelques mois à l’institut, Limpide de Castelvermont, une des élèves qui lui en fait voir de toutes les couleurs réussit à ce que Sangre soit exclue. Yorelène qui n’est pas revenue de l’un ses voyages à la recherche des Sombres Écumeurs, considérée comme morte par la supérieur Voledrime, ne peut pas lui venir en aide. Dorénavant elle se retrouve seule livrée à elle-même. Des années plus tard, Sangre est devenue une jeune fille qui a soif de vengeance. Elle décide en premier lieu de s’attaquer à sa première cible qui se trouve dans le palais de la Guilde des Licats…

LA VENGEANCE EST UN PLAT QUI SE MANGE FROID !
«Sangre» est nouvelle série de Christophe Arleston («Trolls de Troy», «Ekhö», «Naufragés d’Ythaq»…). Elle est illustrée par («Naufragés d’Ythaq», «Slhoka»…), mis en couleur par («Trolls de Troy», «Lanfeust des étoiles»…) et les desins sont signés Fred Blanchard. Dans ce premier tome Sangre passe du stade de petite fille à celui d’adulte, en ayant une seule idée en tête : venger sa famille. Pour cela elle doit retrouver les sept pirates responsables de sa mort. Elle apprend, grâce à ses souvenirs qui reviennent, que sa mère a été kidnappée. Elle désire donc aussi la retrouver. Les évènements se déroulent très vite dans ce premier tome où l’on voit Sangre évoluer et utiliser un pouvoir bien particulier qui augmente au fur et mesure qu’elle grandit. L’histoire est prenante, mêlant et . En effet pour survivre, Sangre doit se battre. Elle est aussi rusée et sait éviter les situations fâcheuses. Enfin c’est une experte en torture et elle sait faire parler ses ennemis. Graphiquement rien à dire. est égal à lui-même. On avait déjà pu apprécier notamment son style avec la série «Naufragés d’Ythaq». Pour finir, une nouvelle d’ avec une héroïne au caractère bien trempé n’ayant pas froid aux yeux et qui commence sur les chapeaux de roues ce qui promet une suite tumultueuse et saignante avec des rebondissements. Une à lire !
Couverture : © Editions 2016

Bande-annonce

Sangre tome 1 : critique BD
Genre : Fantastique Nombre de pages : 56 Editeur : (Collection : Heroic Fantasy) Scénariste(s) : Christophe Arleston Dessinateur(s) : Adrien Floch Coloriste(s) : Claude Guth Public concerné : +14 Prix : 14,95 euros Date de sortie : 19 octobre 2016 Site officiel : soleilprod.com
SCENARIO
DESSIN
4.5COUP DE CŒUR
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.