Prophecy the Copycat tome 1 critiqueDeux lycéens, Takeru, Sota et une lycéenne, Kyoko vivent depuis leur enfance dans un quartier où règne la violence, l’alcoolisme et la prostitution. Un jour, Kyoko se fait agresser par une bande de garçons de son lycée. Takeru et Sota décident alors de suivre l’exemple du justicier Paperboy…

En plus de leurs études, Takeru, Sota et Kyoko sont obligés de travailler pour subvenir à leurs besoins. Ils rêvent de pouvoir quitter la misère dans laquelle ils vivent. ’ailleurs, ils portent beaucoup ’intérêt à Paperboy, le justicier au visage couvert ’un journal, qui aide les plus faibles en administrant les punitions nécessaires à ceux qui s’en prennent à eux. Suite à un événement qui les touche de près, à savoir l’agression de Kyoko par des élèves de leur lycée, ils décident alors de prendre exemple sur Paperboy et de s’attaquer aux agresseurs de Kyoko pour lui rendre justice. Et tout comme le justicier, ils annoncent leurs prévisions. La première cible est Mamoru Tachaki, l’un des agresseurs. Ils l’avertissent qu’il sera puni pour ce qu’il a fait. Et la sentence sera très violente car Takeru, Sota ne supportent pas qu’on leur ait annoncé que Kyoko ne s’en remettra peut-être pas psychologiquement. Malgré leur haine, ils ne tuent pas Mamoru mais ils le laissent dans un sale état. L’un des professeurs de la classe de Takeru et Sota annonce le lendemain que Mamoru s’est battu avec un ivrogne. Le père de Mamoru a apparemment étouffé l’histoire car ce n’est pas la première fois que son fils agresse une jeune fille. Takeru et Sota pense que personne ne saura jamais ce qu’ils ont fait et décident de continuer leur croisade…

PAPERBOY NE MEURT JAMAIS !
«» est un dérivé de la série en trois tomes «Prophecy» signé . Ce spin-off en trois tomes dont le co-scénariste est est illustré par . Au Japon, il a été édité par Shueisha et en France le premier tome est paru le 8 septembre 2016. Une version Pack collector avec le DVD du film «Prophecy» (1h54) est sortie au prix de 17,90 euros à la même date. À savoir le tome 2 est prévu pour le 8 décembre 2016. Pour ce qui est du film, il est émouvant et le spectateur ne peut que suivre avec intérêt le parcours de Paperboy. Tout comme pour le manga, les personnages qui tentent de sortir de la misère sont touchants bien qu’en voulant jouer aux justiciers ils finissent par aller trop loin. En effet, Paperboy, l’original, ne tue pas. Et si la motivation des copycat est la vengeance, à la différence de Paperboy, il y a aussi l’argent. Ce qui est sûr c’est que la propagation du phénomène des super-héros dans la société, comme Paperboy, entraîne de nombreuses personnes à suivre son exemple et à passer à l’acte. Ainsi Paperboy ne meurt jamais ! Tel que dans la série mère, le scénario du spin-off est très dynamique et suscite la curiosité. Au niveau du dessin, il est de la même qualité et plonge le lecteur dans un univers très réaliste sachant que le dessinateur, qui est différent, a sa petite touche personnelle. Bilan : les fans devraient apprécier ce spin off où l’ et l’intrigue sont encore une fois au rendez-vous ! À découvrir.
Couverture : Yokokuhan -The Copycat- © 2014 by Tetsuya Tsutsui, Fumio Obata, Hitomi Houjo / Shueisha Inc.
: © Ki-oon

Bande-annonce

Prophecy the Copycat tome 1 : critique manga
Sens de lecture : Japonais Genre : Nombre de pages : 208 Editeur : Ki-oon Scénariste(s) : Tetsuya Tsutsui et Hitomi Houjo Dessinateur(s) : Fumio Obata Public concerné : +16 Prix : 7,90 euros Date de sortie : 8 septembre 2016 Site officiel : ki-oon.com
SCENARIO
DESSIN
4.3Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.