Kasane critique Fuchi, une petite fille au visage repoussant, subit en permanence les sarcasmes de ses camarades. Pour mettre fin à son calvaire, sa mère lui a légué un tube de rouge à lèvres pouvant lui donner ce qui lui fait défaut…

Avant de mourir la mère de Kasane, Sukeyo Fuchi, une actrice célèbre pour sa beauté, a laissé à sa fille Kasane un mystérieux tube de rouge à lèvres en lui précisant que si un jour sa vie devenait trop insupportable, elle devrait maquiller ses lèvres, s’approcher de l’objet de sa convoitise et l’embrasser. Enfant, ce jour ne tarde pas à arriver. Pour se moquer de Kasane, ses camarades de classe et la belle Ichika proposent que Kasane prenne le rôle principal de la pièce «Cendrillon» du spectacle de l’école. Au cours de la représentation, Ichika tente ’évincer Kasane pour prendre sa place. Mais Kasane décide ’utiliser le rouge à lèvres et embrasse Ichika. A cet instant, le visage de Kasane se en celui d’Ichika qui hérite du visage de Kasane. Après avoir réalisé une excellente prestation, Kasane décide de rendre son visage à Ichika bien qu’elle n’ait aucune idée de la manière de faire. Mais les choses ne se déroulent pas comme elle l’avait prévu et elle tue accidentellement Ichika, récupérant son ancien visage. Devenue jeune fille, elle n’a jamais osé utiliser de nouveau le rouge à lèvres. Mais désirant suivre la même carrière que sa mère et ayant aussi un don d’actrice, sa laideur la préoccupe de plus en plus. C’est alors qu’elle rencontre Iku Igarashi, d’une beauté incomparable, responsable du club de théâtre au lycée. Iku lui propose de devenir son amie. Cela touche beaucoup Kasane qui n’en a jamais eu. Cependant, cette amitié étant mal perçue par tout le monde, Kasane est de nouveau critiquée. Elle décide alors d’utiliser le rouge à lèvres. Mais étant attachée à Iku, elle ne veut pas lui faire de mal. De plus, elle sait que si elle vole le visage d’une personne et que cette dernière meurt, elle récupère son visage. La question est donc : comment peut-elle garder un visage, en gardant son propriétaire sain et sauf, tout en n’éveillant aucun soupçon sur son méfait ?

LE PRIX DE LA BEAUTÉ !
«Kasane – La Voleuse de visage» est un signé qui est actuellement en cours au Japon avec 7 tomes parus. Il est pré-publié dans le magazine Evening édité par Kodansha. En France, le premier tome est paru le 28 janvier 2016 aux éditions Ki-oon. Dès le début, l’histoire est intrigante et au fil des pages, tout comme Kasane, le lecteur ne peut s’empêcher de se poser certaines questions. La beauté de Sukeyo était-elle réelle ? Et si ce n’est pas le cas, comment a-t-elle réussi à garder son visage jusqu’à sa mort ? Quel est le prix à payer pour obtenir la beauté permanente ? Kasane aimerait bien percer tous ses secrets. Mais comment ? Une rencontre inattendue va lui permettre d’obtenir des réponses, mais pas toutes. Cependant, même si Kasane perçait tous les secrets de sa mère, son désir d’être belle serait-il plus fort que les remords de faire souffrir une autre personne ? Ce premier tome tient donc en haleine très rapidement le lecteur grâce à l’intrigue. Mais en second lieu, on est attendri aussi par le personnage de Kasane dont le visage est limite difforme et par le fait qu’elle souffre des brimades de ses camarades. Côté graphique, le est dynamique et on peut apprécier le coup de crayon de Daruma Matsuura qui croque notamment des jeunes filles avec des visages angéliques. On comprend pourquoi Kasane les envie ! Cependant, la beauté ne sert à rien si elle ne reflète pas l’intérieur. La personnalité des différents protagonistes ne correspond pas la plupart du temps à leur image. Quant à Kasane, elle reste le personnage le plus complexe pouvant à tout moment devenir machiavélique à cause de l’attitude des autres. Difficile à cerner, c’est encore un point qui donne envie d’en savoir plus sur son histoire ! Pour conclure «Kasane – La Voleuse de visage» est un original à la fois envoûtant et «mortel» dans tous les sens du terme ! À découvrir !
Couverture : Kasane © Daruma Matsuura / Kodansha Ltd.

Kasane - La Voleuse de visage : critique manga
Sens de lecture : Japonais Genre : Nombre de pages : 198 Editeur : Ki-oon Scénariste(s) : Daruma Matsuura Dessinateur(s) : Daruma Matsuura Coloriste(s) : Daruma Matsuura Public concerné : +16 Prix : : 7,65 euros Date de sortie : 28 janvier 2016 Site officiel : ki-oon.com
SCENARIO
DESSIN
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.