Je commence lundi, le régime anti-régime ! critique, illustratrice, a testé de nombreux régimes qui n’ont finalement servi à rien. Elle fait toujours la même constatation ; reprise de poids avec parfois du surplus ! Jusqu’au jour où Amandine, son amie diététicienne, lui donne enfin de bons conseils…

ès l’âge de douze ans, Mademoiselle Caroline a commencé son premier régime «concombre-jambon», se voyant énorme à cause de sa grand-mère qui lui faisait des réflexions en permanence sur son corps ou sur ce qu’elle mangeait. Puis, elle a continué avec le régime «Herbalife» à 15 ans, le régime «Montignac» à 16 ans, le régime «Scarsdale» à 19 ans, le régime «Sachets protéines» à 25 ans, le régime «Gâteau protéiné», «Chez le médecin» et «Weight Watchers» à 28 ans, le régime de la nutritionniste de sa sœur à 29 ans, le régime «Dépression» à 33 ans, le régime «Sir Robert» à 36 ans et le régime «Theraform» à 37 ans. Des efforts surhumains pour perdre à chaque fois entre 2 et 8 kilos et au final les regagner après des semaines de frustration en se jetant sur tout ce qui fait plaisir ! Mademoiselle Caroline décide alors de se remettre en question et de ne plus faire de régime inutile. C’est alors que son amie Amandine, diététicienne, entre en scène. Elle fait découvrir à Mademoiselle Caroline l’impédancemètre qui permet de connaître la composition de son corps en graisse, en muscle et en eau. Cela permet de se rendre compte du réel surplus à éliminer et d’adapter son hygiène de vie en conséquence. Mais cette fois, pas de régime ! Des repas équilibrés où l’on mange de tout, où on boit de l’eau et où on fait des exercices physiques. Et surtout on évite de culpabiliser quand on mange trop. Il suffit de faire le nécessaire le lendemain !

L’EFFET YOYO !
«Je commence lundi, le régime anti-régime !» est un one shot signé Mademoiselle Caroline, auteure de «Enceinte ! C’est pas une mince affaire» ou bien encore «Mamaaaaan ?! Quoi encore ?». Dans cette , Mademoiselle Caroline cite ses régimes en spécifiant le nombre de kilos perdus, la durée et son avis personnel. Au fur et à mesure, elle s’est aperçue qu’être au régime représente beaucoup de frustration comme résister à la tentation des bonnes choses. Pour ne pas craquer, le mieux est d’éviter de manger avec ses amis. En résumé : plus de plaisir et plus vie sociale ! Et en prime, si dans un premier temps on perd des kilos, on a tendance à en reprendre plus. C’est l’effet Yoyo ! Mais heureusement, Mademoiselle Caroline a trouvé une solution grâce à , diététicienne. D’ailleurs vous trouverez à la fin de la bande dessinée des planches inédites avec des menus équilibrés pour perdre du poids et les principes à savoir : entre autres ne pas se peser tous les jours, faire du sport ou comprendre la constitution des aliments (protéines, lipides et glucides). Avec ce one shot de bon conseil vous apprendrez donc beaucoup de choses et notamment à ne pas faire des régimes stupides qui au final ne servent à rien à part de devenir aigri ! De plus, les personnages sont amusants et les commentaires réalistes sont drôles. Les lectrices peuvent facilement s’identifier à . En effet qui n’a pas déjà essayé un régime dans sa vie ! Pour conclure, si vous ne savez pas comment perdre vos kilos ou si vous êtes tenté de faire un régime, n’hésitez pas à lire «Je commence lundi, le régime anti-régime !», cette bande dessinée est faite pour vous ! À découvrir !
Couverture : © Editions 2016

Je commence lundi, le régime anti-régime ! : critique
Genre : Nombre de pages : 160 Editeur : Delcourt (Collection : Humour de rire) Scénariste(s) : Mademoiselle Caroline et Amandine Caullireau Dessinateur(s) : Mademoiselle Caroline Coloriste(s) : Mademoiselle Caroline Public concerné : +14 Prix : 18,95 euros Date de sortie : 11 mai 2016 Site officiel : editions-delcourt.fr
SCENARIO
DESSIN
4.0A DECOUVRIR
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.