Immortal Hounds tome 1 critiqueImaginez un monde où l’homme est immortel ! C’est celui où vit l’inspecteur Kenzaki. Sa seule crainte, comme tous les êtres humains, est de perdre ce précieux présent. L’apparition du Syndrome de Déficience Régénérative (SDR) pourrait bien y mettre un terme…

Toute personne immortelle est capable de se régénérer. Du coup au moindre rhume, les êtres humains préfèrent se tirer une balle dans la tête pour ne pas ressentir les symptômes afin de se régénérer et de se réveiller dans une forme olympique. Mais voilà, depuis quelques temps, certaines personnes perdent ce don après avoir côtoyé celles atteintes du SDR ou RDC (Résurrection Déficit Syndome) qui n’ont plus la possibilité de se régénérer. Ces dernières sont nommées les Vecteurs. L’inspecteur Kenzaki récemment nommé chef de l’unité spéciale anti-vecteurs a pour mission de les exterminer. Il voue une haine particulière aux vecteurs car l’un des leurs, nommé Teruyoshi Koda, a contaminé sa sœur Ikumi qui est morte par la suite. Teruyoshi Koda a réussi à s’évader et l’inspecteur Kenzaki n’a qu’une idée en tête : le retrouver et le tuer. Mais cela n’est pas si simple car les vecteurs sont protégés par des exfiltreuses, des combattantes dotées de capacités physiques surhumaines et ’armes inconnues. Quand elles interviennent, elles tuent les policiers et le temps qu’ils se régénèrent, elles sont déjà loin. Personne ne sait ’où elles viennent et pourquoi elles tiennent tant à garder les vecteurs en vie. C’est ce que l’inspecteur Kenzaki va tenter de découvrir…

UNE IMMORTALITÉ CONTREVERSÉE ?
«» est un signé auteur de la série «Uwagaki» (Éditions ). Au Japon, il est pré-puplié dans le magazine «Harta» édité par Enterbrain et est en cours avec 4 volumes parus. En France, le premier tome est sorti le 13 octobre 2016 aux édtions Ki-oon. Il met en scène un univers où l’homme a acquis l’immortalité contrairement aux animaux et c’est ce qui les différencie. Les vecteurs ou personnes contaminées sont donc des anomalies. Mais la question qui se pose au fil des pages est : ne serait-ce pas les immortelles qui sont anormales ? Une lecture qui donne matière à réflexion ! Mais pas seulement, l’histoire est aussi intrigante car même si des révélations sont faites dans ce premier tome, les exfiltreuses restent une énigme. Le lecteur se pose de nombreuses questions comme : comment le Syndrome de Déficience Régénérative est-il apparu ? N’y a-t-il vraiment aucun moyen d’en guérir ? L’ est également présente avec des scènes de combats sanglantes et spectaculaires, très dynamiques graphiquement. Enfin entre chaque chapitre, des pages sont consacrées pour expliquer des termes comme exfiltreuse ou vecteur. Un premier tome qui suscite donc la curiosité et reste captivant du début jusqu’à la fin, donnant envie d’en découvrir plus, notamment sur les mystérieuses exfiltreuses et le Syndrome de Déficience Régénérative. À découvrir !
Couverture : © Ryo Yasohachi 2014 / published by Kadokawa Corporation Enterbrain
: © Ki-oon

Bande-annonce

Immortal Hounds tome 1 : critique manga
Sens de lecture : Japonais Genre : Action Nombre de pages : 208 Editeur : Ki-oon Scénariste(s) : Ryo Yasohachi Dessinateur(s) : Ryo Yasohachi Public concerné : +16 Prix : 7,90 euros Date de sortie : 13 octobre 2016 Site officiel : ki-oon.com
SCENARIO
DESSIN
4.5A DECOUVRIR
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.