Blanche Neige critiqueBlanche-Neige, une jeune et belle princesse doit affronter sa méchante belle-mère qui désire être la plus belle du royaume. Cela ne serait pas un problème, si Blanche-Neige ne l’était pas mille fois plus. La reine décide donc de se débarrasser au plus vite de sa belle fille…

Le vœu de la mère de Blanche-Neige est ’avoir un enfant blanc comme la neige, rouge comme le sang et noir comme l’ébène. Il est exaucé puisque la peau de son enfant est blanche comme la neige, ses lèvres rouges comme le sang et sa chevelure noire comme l’ébène. Malheureusement, la reine ne peut profiter de sa fille, car elle meurt peu de temps après son accouchement. Le roi, après un long deuil, rencontre une femme qui l’envoûte par sa beauté. Elle devient ainsi la nouvelle reine et la belle-mère de Blanche-Neige. Obsédée par sa beauté, la reine interroge parfois son miroir pour s’assurer qu’elle est bien la plus belle du royaume. Mais Blanche-Neige devenue adolescente, le miroir annonce à la Reine qu’elle est toujours aussi belle, mais que Blanche-Neige l’est mille fois plus. La reine ne peut pas le supporter et demande à son meilleur chasseur de tuer Blanche-Neige et de lui amener son cœur comme preuve qu’il a bien réalisé sa tâche. Le chasseur attend que Blanche-Neige s’ dans la forêt pour cueillir des fleurs afin ’accomplir sa mission. Mais devant la jeune fille, il est incapable de la tuer. Il lui demande alors de s’enfuir le plus loin possible, car la reine veut l’éliminer. Pour faire croire que son travail a été exécuté, le chasseur apporte le cœur ’une biche à la reine pensant qu’elle n’y verrait que du feu. Mais ce n’est pas connaître la reine ou plutôt son miroir…

UNE ADAPTATION ORIGINALE !
«Blanche-Neige» est à l’origine un des frères Jacob et Wilhelm Grimm. Il existe de nombreuses adaptations avec des interprétations diverses en films, dessins animés, pièces de théâtre ou bien encore bandes dessinées. Cette nouvelle adaptation en de 80 pages est écrite par («La Famille » chez ), illustrée par et mise en couleur par . L’originalité de cet album est le graphisme. Nathalie Vessillier a son propre style. L’ensemble est dynamique avec des cases de différentes tailles et des superpositions sur des illustrations pleines pages. Les scènes sont vivantes grâce à la profondeur des décors, l’utilisation des perspectives et les effets d’ombres et de lumières. Les couleurs nous mettent dans l’ambiance du conte. Les traits des personnages sont aussi travaillés, permettant de montrer leur personnalité. Nul doute que Nathalie Vessillier a du talent. Au niveau du scénario, il n’est pas tout à fait identique à l’histoire des frères Grimm. C’est donc une version unique en son genre. L’histoire reste captivante et agréable à lire. Pour conclure un conte à découvrir pour les plus jeunes et à redécouvrir pour les nostalgiques !
Couverture : © Editions 2016

: critique
Genre : Conte Nombre de pages : 80 Editeur : Delcourt (Collection : ) Scénariste(s) : Lylian Dessinateur(s) : Nathalie Vessillier Coloriste(s) : Rozenn Grosjean Public concerné : +14 Prix : 17,95 euros Date de sortie : 23 novembre 2016 Site officiel : editions-delcourt.fr
SCENARIO
DESSIN
4.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.